Pachi livre dès 29€ ! 🐘🌍  Livraison gratuite en France métropolitaine à partir de 150€ d’achat.

La couche compostable : ce genre de bonne nouvelle qui ne *trompe* pas

Cocorico ! Faites place à la couche bébé compostable !

C’est la bonne nouvelle écolo. Une entreprise française 🇫🇷  développe une couche made in France que l’on compostera au même titre qu’une épluchure de pomme-de-terre !

Deux entreprises co-développent la couche du futur. Pour les parents qui veulent réduire leur empreinte écologique, mais ne sont pas prêt à passer à la couche lavable, ça fait la diff.

Oui parce qu’on en jette un sacré paquet, de couches… 3,5 milliards par an. Rien qu’en France ! Et bien oui, pour les tout-petits petits on est sur un rythme soutenu de 8 à 9 par jour ! Quand on commence à emmener bébé en vadrouille avec son matelas à langer de voyage à l’épreuve de la vie et confortable en toute circonstance pour accueillir les fesses de bébé, le nombre de couches commence à baisser mais tout de même : c’est une sacrée épreuve de vie et une astronomique quantité de cellulose ! Si besoin, on vous dit tout ici pour comment organiser l’arrivée de bébé.  Bref, ces couches jetables, qu’elles soient bio ou pas, sont enterrées, enfouies, cachées, en tout cas pas du tout revalorisées (on vous voit venir… la valeur d’une couche pleine reste à définir ^^). En attendant, elles sont quand même composées à 75% de matière organique (en particulier de la cellulose, obtenue à partir du bois), c’est bien dommage de ne rien en faire. On a peut-être la solution !

Pas la peine d’en rajouter une couche

C’est pourquoi il était temps d’inventer une couche qui ne rajoute pas une couche à la couche déjà hum- enfin vous l’avez, quoi.

Deux entreprises, Les Alchimistes et Cellulose de Brocéliande sont sur le coup et ont élaboré un prototype made in France 100% compostable. En plein phase de test labo dans plusieurs crèches (crash test ultime) depuis six mois, c’est prometteur.
L’objectif : élaborer une version finale des couches qui soit 100% compostable, mais aussi confortable. Parce que oui ! à la couche ecolo mais pas au débordement de… (si si vous l’avez). Donc confortables mais efficaces vous voyiez le topo.
Le principe donc : récolter plusieurs fois par semaine (trois fois normalement), les couches utilisées pour les valoriser au sein du « Couches fertiles lab », installé non loin. Les couches sont broyées et mélangées avec du broyat de bois et des déchets verts.
Le processus n’est pas si long, comparé au compost traditionnel (qui est retourné et malaxé pendant 3-4 mois) : la matière est brassée dans le composteur électro-mécanique pendant 15 jours, tout doucement : le compost y est hygiénisé naturellement.
En fait, pour rappel, le compostage est la transformation, en présence d’eau et d’oxygène, de déchets organiques par des micro-organismes (champignons microscopiques, bactéries, etc…).

 Le composteur chauffe naturellement le mélange, jusqu’à 70 degrés en gardant le bon taux d’eau pour que la macération opère, ce qui élimine les mauvaises bactéries tout en préservant les bonnes. On contrôle l’humidité, la température et l’oxygénation.

À la sortie du composteur, le compost est dirigé vers le stade de maturation. Chaque étape est étudiée. L’objectif est d’atteindre un niveau de dégradation optimum, il est aussi contrôlé pour vérifier qu’il répond aux normes sanitaires et environnementales : la granulométrie doit être impec’ il en va de la qualité du compost et de son utilisation finale. Oui, car on va l’utiliser, cette matière, messieurs-dames…

La matière obtenue à la fin par compostage pourra ensuite être revalorisée pour plein de chose dont l’agriculture ou le rempotage ! Et hop, au printemps prochain, griffé au pied des plantes, il boostera la croissance de vos massifs en douceur sans risque de brûlures contrairement aux engrais chimiques.

500 millions de couches compostables usagées collectées

Cellulose de Brocéliande et Les Alchimistes travaillent main dans la main et ont pour objectif de construire une filière de la couche compostable, allant de sa fabrication jusqu’à la valorisation en fin de vie. Ils veulent ainsi collecter 500 millions de couches compostables usagées en 2030, via pas moins de 50 sites de traitement.

Du côté de la distribution et du grand public, les couches compostables devraient être commercialisées par Intermarché en 2022 sous la marque Pommette.

Bon alors sinon, en attendant on a toujours l’option couche lavable. Pour les moins téméraires (ou simplement tous les futurs parents de 2022…), c’est une super nouvelle ! Il n’y aura plus qu’à les ranger dans la pochette-enveloppe upcyclée et le tour est joué. On peut en glisser jusqu’à 4. Parce que, y’a pas à dire, lavable, compostable ou jetable, ce n’est pas très présentable !

La couche 100% compostable arrive donc. Nous pourrons enfin limiter nos déchets à usage unique et la planète nous dira merci 🌱

baci

Pachi 🐘 💕

Pour aller plus loin

A lire aussi : https://www.madmoizelle.com/guide-dachat-les-meilleures-couches-jetables-ecolos-pour-bebe-1124566

Leave a Reply

Your email address will not be published.

logo pachi paris

Psst ! Pachi vite !

Vous avez oublié votre panier ! Ne ratez rien (et gagnez même une surprise) en vous inscrivant à la PachiFamily :